La plante qui tue les frelons asiatiques

Une découverte étonnante a été réalisée récemment par le Jardin des plantes de Nantes : il s’agit de la découverte de la Sarracenia, une plante carnivore qui tue les frelons asiatiques. Voilà une nouvelle qui devrait réjouir de nombreux apiculteurs.

Voici plus de détails sur cette plante étonnante :

La Sarracenia, la plante tueuse des frelons asiatiques

frelon asiatiqueLa découverte a été faite un peu au hasard, lors de l’ouverture d’une des feuilles au capuchon pourpre de la Sarracenia. Quelle fut la surprise de Romaric Perrocheau, directeur du Jardin des plantes de Nantes, quand il remarqua que la plante s’était nourrie d’un frelon asiatique à la teinte légèrement orangée !

Le frelon à pattes jaunes était sûrement attiré par le nectar et les phéromones situés sur la lèvre de la plante, un piège redoutable. Il a plongé dans le long tube de la feuille puis a fini par s’y glisser et n’a finalement plus pu en sortir. Une fois piégé, les sucs digestifs de la redoutable plante carnivore ont fini de l’achever.

La Sarracenia n’est pas à proprement dit nouvelle sur notre territoire. En effet, le Jardin des plantes en possédait déjà dans une tourbière d’environ 30 m² depuis 2010. Cependant, sa capacité de tuer les frelons asiatiques ne fut découverte que très récemment, par le jardinier botaniste Christian Besson. Ce dernier a remarqué que les frelons asiatiques étaient fortement attirés par les sarracénies, et qu’il en retrouvait fréquemment emprisonnés et digérés dans les feuilles de la plante, pendant les visites au public.

Une plante carnivore à piège sélectif

Le directeur Romaric Perrocheau décida donc d’effectuer une étude plus approfondie de la plante avec un entomologiste du Muséum d’Histoire naturelle. L’étude fut portée sur près de 200 urnes. Les scientifiques constatèrent alors que chaque urne contenait en moyenne trois frelons asiatiques, et trois mouches, mais étonnement, aucune guêpe ni aucune abeille ni même aucun frelon européen n’y a été retrouvé. Cette particularité est étonnante sachant que la Sarracenia, qui est originaire d’Amérique du Nord, n’a auparavant jamais rencontré de frelons. Et pourtant, elle est parvenue à créer un piège particulièrement sélectif.

La découverte des facultés de cette plante est une bonne nouvelle, surtout pour les apiculteurs qui sont actuellement en guerre avec les frelons asiatiques. Cependant, cette guerre est encore loin d’être gagnée, car la quantité de Sarracenia présente est loin d’être suffisante pour éradiquer les frelons asiatiques. En effet, une sarracénie qui contient quinze urnes peut en moyenne attirer jusqu’à 50 insectes. Or, ce sont plus de 4.000 individus que l’on retrouve dans un nid de frelons !

Etude de la molécule de la plante

SarraceniaLes biologistes sont actuellement en train d’étudier les molécules libérées dans l’air par la Sarracenia, dans le but d’utiliser ces molécules pour créer un appât pour un piège sélectif. Les tests sont actuellement effectués à Tours, et le piège pourrait être commercialisé en 2016.

A terme, le produit obtenu permettra de lutter efficacement contre le fléau des frelons asiatiques. En effet, cet insecte aussi appelé Vespa velutina nigrithorax a depuis 2004 colonisé près de 70% du territoire national, et représente une menace pour les insectes, les ruches et même pour l’homme.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *