Abeilles solitaires

Les abeilles solitaires

On parle souvent d’abeilles domestiques qui produisent du miel et vivent dans des ruches. Il existe pourtant d’autres types d’abeilles que l’on qualifie de solitaires ou de sauvages. Elles sont moins bien connues, pourtant, celles-ci contribuent à la sauvegarde de l’environnement aussi bien que les abeilles dites sociales. Ci-après tout ce qu’il y a à savoir pour mieux connaitre les abeilles solitaires.

Les abeilles solitaires, qui sont-elles ?

D’habitude, on voit des abeilles solitaires, aussi appelées abeilles sauvages dans notre jardin. Comme on peut déjà le deviner à travers leur nom, les abeilles solitaires ne font pas partie de ces espèces d’abeilles qui vivent en colonie. Elles n’ont pas besoin d’une ruche pour évoluer et survivre. Servir une reine ne fait donc pas partie de leur mode de vie.

Sachez qu’il existe une multitude d’espèces d’abeilles solitaires, mais l’Osmie, l’abeille charpentière et l’abeille tapissière sont les plus courantes. Elles sont assez faciles à reconnaitre grâce au bourdonnement de leurs ailes quand elles volent.

A la différence des abeilles de la ruche, ces trois espèces commencent la pollinisation des plantes, des fleurs, et des plantes à fleur très tôt dans la saison. On peut même dire qu’elles sont de bien meilleures pollinisatrices que les abeilles vivant en colonie.

Qu’en est-il de leur habitat ?

Les abeilles solitaires vivent donc indépendamment de leurs semblables. Au lieu de fabriquer une ruche, elles construisent leur nid dans des tiges de plantes à moelle. Il arrive aussi qu’elles creusent dans le sol pour avoir un trou où elles pourront s’abriter, ou encore chercher du bois mort et s’installer dedans.

Il faut quand même préciser que certaines espèces arrivent à cohabiter au sein d’un grand nid et avoir un comportement social. Par ailleurs, chacune des abeilles constituant le groupe construit son propre nid individuel, et réalise tout le travail toute seule.

De nos jours, étant donné que les plantes et les arbres se font de plus en plus rares, les abeilles solitaires sont contraintes de trouver d’autres milieux, parfois hostiles, pour habiter. Ce n’est donc pas rare que des abeilles sauvages s’installent dans notre intérieur.

Quelles nourritures pour les abeilles solitaires ?

Comme les abeilles sociales, les abeilles solitaires adultes aiment bien se nourrir de nectar. Les larves quant à elles se nourrissent de pollen et d’insectes rapportés par leur mère pour les soutenir lors de la phase de développement.

A noter que même si ces abeilles se nourrissent principalement de nectar, elles ne fabriquent pas de miel et ne font pas de cire.

Le cycle de vie des abeilles sauvages

Totalement indépendante de ses semblables, une abeille solitaire travaille en solo pour prendre soin de ces œufs et de ces larves. Pour ce faire, elle choisit une galerie et pond ses œufs dedans. Chaque œuf est placé dans une cellule individuelle. Pour veiller à ce que les œufs et les futures larves soient bien nourris, elle les dépose sur une boule de pollen où est collé le nectar. Au bout d’environ 11 mois, les larves se métamorphosent en abeille.

En principe, la durée de vie d’une abeille sauvage est de 4 à 6 semaines. L’abeille mère mourra avant que les larves finissent leur développement, tandis que l’abeille solitaire mâle meurt juste après s’être accouplé avec la femelle.

Astuces pour accueillir et attirer les abeilles solitaires dans son jardin

Pour protéger les abeilles solitaires, il est nécessaire de préserver déjà leur habitat naturel. En effet c’est un insecte qui mérite d’être sauvé, étant donné qu’il joue un rôle très important dans la sauvegarde de l’environnement. L’idée est donc de les offrir un environnement dans lequel elles pourront s’évoluer et se multiplier en toute sécurité

Si vous souhaitez soutenir la cause, vous pouvez toujours les accueillir dans votre jardin. Pour ce faire, il faut adopter les bons gestes en vous débarrassant des insecticides et des pesticides que vous aviez l’habitude d’utiliser pour entretenir votre jardin. Les produits chimiques sont néfastes pour nos amies abeilles.

Outre cela, pensez à choisir des plantes et des fleurs sur lesquelles les abeilles solitaires pourront butiner le plus fréquemment et aisément possible. Les plantes aromatiques peuvent aussi faire leur effet pour attirer le plus grand nombre d’abeilles. On peut par exemple citer par-là l’origan, le thym, la menthe, le romarin, etc.

Avec les bonnes astuces, vous allez pouvoir abriter des abeilles solitaires dans votre jardin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *