Aethina tumida : petit coléoptère des ruches

L’aethina tumida est un destructeur de colonies d’abeilles et de bourdons. Chaque apiculteur devrait connaitre ce type de parasite qui menace sa ruche s’il souhaite avoir un bon rendement. S’il n’arrive à se débarrasser de ce petit coléoptère des ruches, il peut s’attendre à un affaiblissement ou à une mort de la colonie. Voici donc quelques notions importantes à savoir sur l’aethina tumida.

Aethina tumida : qu’est-ce que c’est ?

Un adulte d’aethina tumida a un teint brun foncé à noir, il mesure environ 5, 7 mm de long avec 3, 2 mm de large. L’adulte avec une couleur marron foncé adore l’obscurité, la chaleur, l’humidité et l’absence de ventilation, et préfère rester dans la ruche. Il a une espérance de vie de six mois. Le coléoptère se déplace assez vite. Il a la capacité de voler jusqu’à 5 km. Il est aussi possible qu’il suive les essaims d’abeilles. Ces dernières, lorsqu’elles sont nombreuses, représentent un excellent vecteur de sa propagation. Ce coléoptère peut toujours même s’il n’y a pas de ruche en se nourrissant de fruit.

L’aethina tumida pond ses œufs en été sur des cadres de pollen ou au fond d’une ruche. Ces œufs éclosent après 36 à 48 heures. La chenille s’alimente de pollen et change d’habitat au bout de 2 semaines, elle part de la ruche afin de s’enfoncer dans un sol d’une profondeur de 5 cm et y réaliser sa nymphose. Elle effectue cette opération durant la nuit dans un sol meuble et humide, à une température plus de 25 ° C. Puis l’adulte née au bout de 2 à 3 semaines plus tard.

Le petit coléoptère des ruches vient d’Afrique du Sud. Il est entré dans le sol américain en 1996 par le port de Charleston, il a été emporté dans un cargo rempli de fruits infestés. Il s’est beaucoup répandu en Australie et au Canada depuis 2002. On remarque également sa présence en Afrique du Nord et au Portugal.

Les signes indicateurs d’une infestation d’aethina tumida

Pour savoir s’il y a un aethina tumida dans la ruche il faut savoir les signes indicateurs qui montrent son infestation. En effet, vous devez vérifier si les abeilles délaissent les cadres, contrôler leurs aspects. Si vous sentez une forte odeur causée par une fermentation de miel, ou si des résidus de miel et de pollen souillés apparaissent sur la planche d’envol, c’est qu’un petit coléoptère est présent. La baisse de récolte et l’effondrement de la colonie sont également des signes d’infestation.

Comment se débarrasser du petit coléoptère des ruches ?

Pour s’assurer de la santé des abeilles, il faut inspecter régulièrement les ruches. Quand vous constatez que la ruche est infestée d’aethina tumida, procédez à un traitement. La solution la plus efficace est de tuer les larves lorsqu’elles s’enfoncent dans le sol. Vous pouvez aussi utiliser une perméthrine bien programmée. Cependant, il faut faire très attention, car ce produit pourrait être dangereux vous ainsi que pour les abeilles. La meilleure des précautions est d’éviter d’acheter des abeilles en provenance des pays infectés comme l’Italie, les États-Unis, le Canada, l’Australie, l’Afrique subsaharienne et l’Égypte.

Voir les autres parasites :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *