Chasse-abeilles

Chasse-abeilles : comment s’en servent les apiculteurs ?

Le chasse-abeilles est un système ingénieux utilisé par les apiculteurs pour rendre la récolte du miel à la fois plus facile et plus sécuritaire. En quoi consiste cette technique ? Comment l’utiliser correctement ? Quels sont les différents modèles de chasse-abeilles ? C’est à ces questions que nous tâcherons de répondre à travers cet article.

Qu’est-ce que le chasse-abeilles ?

Deux étapes composent la récolte du miel : d’abord, la première opération s’effectue au rucher. La deuxième étape s’effectue quant à elle dans la miellerie. Lorsque le miel arrive à maturité, il remplit entièrement les cadres dans la ruche. Mais il ne faut pas oublier que cette dernière est alors également remplie d’abeilles en pleine effervescence.

C’est essentiellement pour ce dernier facteur que les apiculteurs utilisent le chasse-abeilles pour récolter le miel. Par ailleurs, cette technique est utilisée depuis des générations à côté de la récolte au souffleur, au répulsif et au cadre à cadre.

La technique du chasse-abeilles consiste à poser une nasse intercalée destinée à piéger les abeilles, afin que celles-ci n’aillent que dans un seul sens. Le chasse-abeilles se fixe sur un cadre dans les dimensions de la ruche. Il dispose d’une maille visible des deux faces, dont la première est en forme de rond, et la deuxième en losange.

Le dispositif est équipé d’un système de non retour, d’une entrée large et d’une sortie réduite, ce qui lui offre un fonctionnement comparable à celui de l’entonnoir. Les abeilles s’y engouffrent, ce qui permet de bénéficier d’un laps de temps suffisant pour récolter le miel tranquillement.

Quels avantages apporte le chasse-abeilles ?

Grâce à l’utilisation de la technique du chasse-abeilles, les abeilles ne sont pas excitées au moment où l’on retire les hausses. Elles seront également en moindre quantité en miellerie au moment de l’extraction.

On peut également citer parmi ses avantages l’absence de coulée de miel, ainsi que la réduction de l’usage de la fumigation ou de produits chimiques.

Ce dispositif est très efficace et d’une grande praticité. Néanmoins, il devient inefficace lorsque le couvain se trouve à l’intérieur de la hausse.

Comment utiliser le chasse-abeilles ?

Deux interventions sont nécessaires pour utiliser cette technique, et chacune d’elles est totalement sans douleur pour les abeilles. La première intervention est la pose, et la deuxième est le retrait.

La pose

D’abord, il faut mettre provisoirement les hausses bien remplies de côté. Ces hausses doivent alors être ôtées une par une précautionneusement. Ensuite, on placera une hausse vide entre le corps de ruche et le chasse-abeilles. Cela permet à la colonie d’avoir de la place pour la miellée suivante.

A la pose du chasse-abeilles, il faut veiller à ce qu’il soit mis de manière à ce que le côté sortie (c’est-à-dire la face avec le losange) soit du côté du couvain. Une fois cela fait, les hausses qui ont été ôtées doivent être remises par-dessus. Les abeilles prennent alors près de 12 heures pour redescendre sous le chasse-abeilles.

Le retrait

Cette deuxième étape se fait généralement le lendemain matin, afin de laisser aux abeilles le temps de descendre à travers le trajet dans lequel elles ne peuvent remonter. Les hausses sont donc de nouveau à retirer.

Une fois cela fait, vous constaterez que les abeilles y sont en très faible quantité, à l’exception de quelques retardataires que vous pourrez écarter facilement hors des cadres. Vous pouvez alors retirer le chasse-abeilles, et refermer la ruche.

Quels sont les différents modèles ?

Il est possible de trouver sur le marché des chasse-abeilles sous toutes les formes, et adaptés pour tous les modèles de ruche. En effet, on peut retrouver au moins six variantes de modèles de chasse-abeilles disponibles dans le commerce.

On peut citer en exemple le chasse-abeille à entrée multiple (très efficace pour vider plus rapidement les hausses), le chasse-abeille losange, le modèle porter, ou cône etc. Le modèle directement implanté dans un couvre-cadre est le modèle le plus populaire, essentiellement pour la simple raison qu’il est le plus simple à utiliser.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.