Montage des cadres de ruche

Montage des cadres de ruche

Le montage des cadres de ruchs est une opération que vous aurez fort probablement à réaliser après avoir fait l’acquisition de nouvelles ruches. Ces cadres ont pour objectif d’offrir aux abeilles un environnement dans lequel elles pourront évoluer de façon tout à fait sécuritaire. Ils permettent également à l’apiculteur de recueillir le miel sans que les abeilles ne soient trop dérangées ni mises en danger. Les cadres se doivent donc d’être montés correctement, et être amovibles tout en demeurant solides. Dans cet article, nous allons vous décrire et vous donner des conseils sur les différentes étapes à suivre pour que vous ayez des cadres de ruche montés comme il faut dans votre ruche.

Préparer ses cadres de ruche

Avant de passer aux explications sur comment faire ses cadres de ruche, il serait bon de rappeler l’utilité et l’importance de ces éléments.

Rappel de l’utilité et des différents types de cadres de ruche

Les cadres permettent à un apiculteur de réaliser une intervention à l’intérieur de la ruche sans causer à cette dernière une quelconque détérioration. En effet, ils sont amovibles, et peuvent être retirés et remis en place plus facilement sans détériorer la ruche.

Grâce à ce système, il est possible de remplacer les cadres, et même de les installer dans une autre ruche possédant les mêmes dimensions intérieures, si cela s’avère nécessaire. Il permet également de faire une vérification plus simple et parfaitement sécuritaire de l’état de santé de la colonie. Les cadres de ruche sont faits en bois, que ce soit du sapin, du pin non traité ou du bois parfaitement sec.

On peut distinguer deux principaux types de cadres de ruche : le premier est le cadre de ruche Hoffman. Celui-ci a la particularité d’être très facile à sortir puisqu’il n’y a qu’à décoller le premier cadre, puis faire glisser le suivant. En revanche, il est plus délicat à fabriquer. Un cadre de ruche Hoffman est un peu plus large au niveau de sa partie supérieure.

Le deuxième type est le cadre de ruche droit ou simple. Ici, les cadres ne sont pas en contact, puisqu’une crémaillère est utilisée pour leur espacement. Par conséquent, un cadre droit ou simple sera plus difficile à retirer. Même si le premier cadre est retiré, le deuxième posera toujours un peu de difficulté à cause de la crémaillère. Pour le retirer, il faudra alors tirer le cadre à la verticale. Cette opération peut toutefois altérer la rigidité du cadre. C’est pourquoi l’installation d’une deuxième crémaillère dans la partie basse du cadre est conseillée, dans le but d’offrir une protection additionnelle aux rayons pendant la transhumance.

La préparation des cadres de ruche

Dans la majorité des cas, la structure de base des cadres pour les nouvelles ruches est déjà montée. Cette structure consiste en un cadre rectangulaire fait en bois et avec des longueurs dépassant légèrement sur les deux côtés. Ces cadres, aussi appelés “oreilles”, permettent la suspension du cadre dans la ruche. Ces oreilles sont aussi utilisées par l’apiculteur pour réaliser une manipulation des cadres tout en douceur durant la récolte du miel.

Cette structure peut être tout à fait réalisée soi-même, si l’on a quelques notions de bricolage. Il suffit pour cela de bois, de quelques clous et d’une perceuse pour réaliser des perforations au niveau des bords du cadre. Ces trous serviront alors à faire passer des fils d’inox tendus par des clous qui sont plantés dans la structure en bois. Ces fils permettent de tenir les feuilles de cire sur lesquelles les abeilles feront l’installation de leurs alvéoles et le dépôt du miel.

Bien installer les feuilles de cire

Votre structure de base a été préparée correctement : le bois a la bonne solidité, et vos fils sont tendus bien comme il faut. Il faut maintenant passer à la mise en place des feuilles de cire. A titre de rappel, les abeilles utilisent ces feuilles de cire en tant que fondation sur laquelle elles pourront construire leurs alvéoles de cire de façon plus simple. Elles rempliront ensuite les alvéoles fraichement construites de miel.

Il est ainsi nécessaire d’assurer l’incrustation de la cire sur les fils de cadres de ruche. Pour ce faire, vous devez chauffer les fils d’inox. Vous pouvez faire appel à différentes techniques pour y arriver. Vous pouvez par exemple utiliser un transformateur soude cire, ou un éperon électrique. Grâce à la douce chaleur parcourant le fil, la cire va fondre délicatement et à terme finira par l’emprisonner.

Quand cette dernière étape sera accomplie vous pourrez enfin procéder au montage de vos cadres de ruche afin qu’ils puissent accueillir les alvéoles des abeilles.

Soyez méticuleux !

Attention ! Le montage des cadres de ruche doit être réalisé de façon très méticuleuse. En effet, des cadres de ruche correctement installés permettront une récolte plus aisée du miel par l’apiculteur. C’est pourquoi il faut s’assurer dès le début que la structure en bois soit bien solide.

Pour ce qui est des fils d’inox, vérifiez qu’ils soient bien tendus sur la largeur, c’est-à-dire dans le sens vertical et non horizontal. Ces fils ont pour rôle de soutenir les feuilles de cire. C’est pourquoi il est important qu’ils soient parfaitement tendus. Pour ce faire, il n’est pas nécessaire de les tirer vigoureusement. Vous devriez plutôt utiliser une roulette zig-zag pour assurer cette parfaite tension. Une roulette zig-zag est par ailleurs un outil indispensable pour un montage des cadres dans les règles. Grâce à son mode de fonctionnement, il est idéal pour tendre ou retendre les fils avant que ces derniers ne soient incrustés dans la cire.

Votre structure sera alors parfaitement tendue, et vos cadres bénéficieront d’une plus grande solidité. Ces caractéristiques sont d’une importance capitale en apiculture, surtout si vous utilisez une centrifugeuse pour extraire votre miel. En effet, ce type d’appareil exerce une pression plutôt intense sur les cadres de ruche. Mais si ces derniers sont montés dans la règle de l’art, alors vous pourrez faire appel à une centrifugeuse sans craindre d’endommager quoique ce soit.

Ces articles complémentaires devraient vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *