Miellerie

Qu’est-ce qu’une miellerie ?

Au moment de la récolte du miel, l’apiculteur doit procéder à l’extraction. Cette opération doit généralement être réalisée dans une miellerie, cependant, tous les apiculteurs n’en possèdent pas forcément une. Mais quelle est donc la véritable utilité d’une miellerie ? Comment l’aménager et l’entretenir ? Si vous vous êtes déjà posé ces questions, alors cet article devrait être en mesure d’apporter les réponses que vous attendiez.

Quelle est l’utilité de la miellerie ?

C’est généralement dans une miellerie que les apiculteurs cultivent, extraient, filtrent et conditionnent le miel récolté. Elle peut ainsi dire être comparée à une petite usine pour l’apiculteur. Il emmène les cadres de ruche dans la miellerie afin d’en extraire non seulement le miel conçu par les abeilles, mais aussi la propolis, la cire et la gelée royale. Rappelons cependant que l’éleveur ne doit pas prélever tout miel contenu dans la ruche. En effet, pour que la colonie qui se nourrit de miel puisse survivre, il faut lui en laisser une quantité suffisante.

Ce ne sont pas tous les apiculteurs qui ont une miellerie. En revanche, ils ont tous besoin d’un endroit où stocker les hausses et en extraire le miel. Ce dernier étant un produit d’une grande délicatesse, il est essentiel que le local soit bien sec, propre, aéré et à l’abri des abeilles pillardes.

Idéalement, une miellerie possède un sol carrelé plus facile à laver. Si l’apiculteur ne possède pas de miellerie professionnelle, alors il peut s’en faire une de fortune. La pièce aménagée doit cependant demeurer propre, sèche et bien aérée. Un apiculteur qui met en place une miellerie s’oblige à respecter les conditions édictées par le code de bonne conduite relatif aux mielleries.

Comment l’aménager ?

L’apiculteur doit obligatoirement disposer de quelques appareils pour réaliser la récolte dans les bonnes conditions. Les matériels en question sont : une machine à désoperculer électrique, un bac à désoperculer d’environ 1m30, un bac filtrant, un extracteur, un déshumidificateur, une pompe à miel, et divers matériels de laboratoire. Notons que tous ces matériels doivent être en inox.

Il est essentiel que la miellerie ainsi que les matériels soient bien rangés pour rendre leurs entretiens plus aisés. Si l’apiculteur possède une miellerie professionnelle, il devrait nettoyer la pièce en haute pression afin de la garder parfaitement propre. Si l’apiculteur utilise des produits nettoyants, ces derniers doivent répondre aux normes relatives aux industries agro-alimentaires imposées par la loi.

Pour finir, il n’est pas rare que les apiculteurs utilisent un réfractomètre. En effet, ce matériel est très utile pour vérifier si le taux d’humidité du miel est bien conforme à la loi.

Comment entretenir une miellerie ?

L’objectif est de veiller à ce qu’aucun animal nuisible n’entre dans la miellerie. Si cela arrive, l’apiculteur utilise des produits d’élimination qui peuvent potentiellement être dangereux.

Il y a toujours des déchets durant la phase d’extraction, et il est important de s’en débarrasser. Cela peut se faire en les regroupant dans des récipients lavables, puis en les jetant en dehors de la zone de travail. Ainsi, vous éviterez de contaminer le miel et les lieux.

La fréquence d’entretien d’une miellerie doit s’adapter aux produits et au mode de fonctionnement des appareils. On lavera obligatoirement les fûts et les matériels d’extraction uniquement à une eau potable chaude. De même, on réalisera le séchage et l’égouttage rapidement afin d’éviter toute source de contamination.

Dans une miellerie, la désinfection se fait avec des produits toxiques. De ce fait, il est primordial de bien rincer tous les matériels après usage. Comme le miel est un produit sensible aux odeurs, il n’est pas conseillé d’utiliser des produits à forte odeur pour le nettoyage du sol.

Lorsque l’apiculteur nettoie ses matériels, il doit faire attention à bien respecter les doses afin d’éviter que des traces se retrouvent dans le miel. Comme vous pouvez le constater, il est important de respecter les règles d’hygiène pour optimiser le fonctionnement d’une miellerie et de ses matériels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.