Construire sa miellerie

Le plan idéal pour construire sa miellerie

Pour établir un plan de construction de miellerie, vous devez prendre en considération plusieurs facteurs, comme le nombre de ruches à partir desquelles vous allez extraire le miel, par exemple. Ensuite, le choix des matériaux n’est pas à prendre à la légère afin de respecter les normes. Enfin, que serait une miellerie sans une hygiène impeccable ? Découvrez le plan idéal pour construire votre miellerie.

Le plan de votre miellerie : les pièces à prévoir

Vous envisagez de construire votre miellerie, mais vous n’avez aucune idée des pièces qui doivent la composer ? Pas de panique, nous sommes là pour vous en dire un peu plus, car la construction d’une miellerie ne consiste pas uniquement à bâtir quatre murs autour d’une pièce. Voici le plan idéal d’une miellerie pour un nombre de 100 ruches.

La chambre d’extraction

Cette pièce, idéalement de 17 m², doit être équipée de tout le matériel nécessaire pour extraire le miel. Pensez également à mettre en place une fosse pour placer un décanteur. Cette fosse doit être mise en place selon l’emplacement de la machine d’extraction de miel. La chambre d’extraction doit être nettoyée quotidiennement afin d’éviter les senteurs de fermentation.

La chambre de conditionnement

Elle permet de conserver le miel à température idéale (35°) afin de contrôler sa teneur en eau qui ne doit pas dépasser les 17%. Pour 100 ruches, vous pouvez prévoir une chambre de conditionnement d’environ 5 m².

La chambre de machinerie

La chambre de machinerie regroupe les équipements utiles à la conservation du miel. Il s’agit donc d’une pièce qui fait partie intégrante de la chambre de conditionnement. Dans cette pièce, vous pouvez trouver la chaufferette, le ventilateur et le déshumidicateur.

La chambre à hiverner

La superficie de cette chambre est de moins de 25 m² pour 100 ruches. Pour optimiser l’apport en oxygène et l’évacuation de gaz carbonique dans cette chambre, et ce, afin de mieux conserver les ruches, il est conseillé d’utiliser un ventilateur avec un débit de cinq litres par seconde par ruche. Bien sûr, vous pouvez ajouter un second ventilateur avec un débit plus faible (deux litres par seconde par ruche).

La fosse pour le camion

Pour une question d’hygiène, puisque vous allez mettre en vente un produit destiné à l’alimentation des consommateurs, vous ne devez prendre aucun risque quant aux déplacements manuels dans la miellerie. L’idéal serait donc de minimiser ces déplacements et d’utiliser des diables pour transporter les ruches et les hausses.

Les matériaux à choisir lors de l’établissement du plan de construction de votre miellerie

Il faut noter qu’en termes de matériaux, il est important de veiller à ce qu’ils soient facilement lavables pour assurer une bonne hygiène :

  • Le sol : il doit être en béton et conçu de manière à former une pente afin de faciliter l’élimination des eaux dues au nettoyage.
  • Les murs : l’utilisation de produit imperméable et lisse est recommandée. De plus, pensez à enduire les murs d’une peinture émail de couleur blanche.
  • Le toit : il doit être parfaitement étanche. Préférez les matériaux durables.
  • Les équipements : pour mener à bien l’extraction du miel dans votre miellerie, optez pour des équipements et des machines de marque et respectant les normes établies par la loi.

Pour être sûr de ne pas vous tromper, vous pouvez toujours demander l’avis d’un professionnel spécialisé dans le domaine ou d’un apiculteur expérimenté.

L’hygiène : un point à considérer absolument pour votre miellerie

Peu importe le projet que vous comptez réaliser, ne laissez jamais de côté la question d’hygiène. En matière de miellerie, sachez que vous êtes dans l’obligation de laver le sol de la chambre d’extraction tous les jours. Il en va de même pour les vêtements et les matériels utilisés par le personnel.

En outre, les toilettes ne doivent en aucun cas se trouver à proximité directe des chambres d’extraction et de conditionnement de miel. Tout dépend donc du plan de construction de miellerie que vous avez conçu. L’essentiel est de respecter les normes en la matière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *