Ailante

L’ailante (Ailanthus altissima)

L’ailante (Ailanthus altissima) aussi appelé Faux vernis du Japon en raison de sa ressemblance avec une variété de sumac, est un arbre mellifère ornemental de la famille des Simaroubacées. Mais attention, malgré le fait qu’il produise du miel et qu’il est ornemental, il n’est pas recommandé pour un usage apicole. Pourquoi ? Vous le découvrirez dans cet article.

Caractéristiques de l’ailante

L’ailante est un arbre ornemental qui a la particularité de pousser très vite, à raison d’environ 1,5 m par an. Cette pousse rapide se produit quels que soient les climats et les sols. Il a également tendance à beaucoup fructifier et drageonner. Pour ces raisons, l’ailante est une plante des plus envahissantes, si bien qu’elle est en mesure de constituer un boisement monospécifique en à peine une vingtaine d’années.

Elle possède de grandes feuilles caduques, elliptiques, oblongues, pennées, pouvant atteindre une longueur de 60 cm. Ses feuilles peuvent porter jusqu’à 30 folioles de forme ovale à lancéolées vert rougeâtre virant au vert moyen.

A l’arrivée de l’été se développent de petites fleurs vertes et des panicules mesurant 10 à 20 cm de long. Ensuite, des fruits samares brun-rouge en forme d’hélice font leur apparition. Ces samares sont très nombreuses, et ressemblent aux fruits du frêne.

Ses inconvénients

Visuellement, l’ailante est plaisant à regarder, avec son feuillage élégant, ses fruits colorés et son port rectiligne élancé d’une grande noblesse. Cependant, cette plante présente des particularités qui rendent sa présence assez contraignantes : son feuillage et ses fleurs mâles émettent de l’ailanthone. Ce dernier a une odeur particulièrement violente et désagréable. Ce produit inhibe la croissance des autres plantes environnantes.

De plus, les feuilles de l’ailante sont très toxiques, et sa sève peut potentiellement entrainer des irritations cutanées. Pour finir, ses branches lourdes peuvent se casser, ce qui pourrait représenter un danger si l’arbre se trouve sur une voie passante.

Floraison et milieu de prédilection de l’ailante

La floraison de l’ailante européenne se produit en été, et se fait en abondance, surtout sur les arbres mâles. Elle débute à la mi-juin jusqu’au début de septembre, en fonction des régions.

C’est une plante invasive qui se développe essentiellement dans les régions tropicales et subtropicales. Elle est peu regardante en termes de pH, d’humidité du sol et même de pollution. Elle n’a donc aucun mal à évoluer dans des milieux urbains. En France, elle pousse un peu partout, et il n’est pas rare d’en trouver en ville, sur des sols secs, pauvres et nus.

Intérêt apicole de l’ailante

L’ailante se classe parmi les plantes mellifères. Néanmoins sur le plan apicole, elle ne représente pas de réel intérêt. En effet, ses fleurs sont pauvres en nectar, et elle est à l’origine d’un miel de piètre qualité, avec une odeur et un arôme ressemblant à l’urine du chat.

Curieusement, l’odeur nauséabonde qu’elle émet ne suffit pas pour faire fuir les abeilles. Ces dernières ont même tendance à visiter l’ailante de manière assez régulière. Pour résumer, l’ailante ne sera pas d’une grande utilité pour tout apiculteur souhaitant produire un miel de qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.