Le mélilot blanc

Le mélilot blanc ou « lotus à miel » pour un excellent rendement en miel

Le mélilot blanc ou « lotus à miel » est de la même famille que les trèfles et les pois, à savoir les Fabacées. Actuellement, il est considéré comme étant une mauvaise herbe, si bien qu’il a été banni par les jardiniers. C’est une plante herbacée qui enrichit le sol d’azote. Mais il est surtout connu comme étant l’une des plantes mellifères préférées des abeilles.

Ses caractéristiques

On distingue deux variétés de mélilots facilement identifiables à la couleur de leurs fleurs. D’un côté on a le mélilot blanc (Melilotus albus), et de l’autre le mélilot jaune, aussi appelé mélilot officinal (Melilotus officinalis). Mais nous nous intéresserons ici à la première variété, le mélilot blanc.

La taille de cette plante herbacée varie entre 30 cm et 1,50 m en moyenne. Sa tige est dressée et ramifiée, et ses feuilles se composent de 3 folioles dentées sentant le foin coupé.

Ses fleurs sont de couleur blanche. Elles se présentent en grappe allongées et serrées comme des épis. Lorsqu’elles sont fermées, elles ressemblent à de petites bananes blanches. Elles ne sont pas odorantes, sauf lorsqu’elles sont séchées ou mouillées. Elles dégagent alors une forte odeur de vanille. Les pétales peuvent varier en taille et en forme.

Ses graines sont arrondies, lisses et légèrement échancrées. Notons qu’elles peuvent servir d’épices en cuisine. Les fruits sont quant à eux sous forme de petites gousses pendant le long de la tige. Ils sont de couleur brune, et deviennent grisâtre une fois matures, avant de finir noire comme une aubergine plate.

Les milieux où se développe le mélilot blanc

Le mélilot blanc est une plante très commune évoluant en Asie et en Europe. On le retrouve fréquemment en bord de routes, de voies ferrées, sur les terrains vagues, sous forme de haies de grande taille. Il lui arrive également de pousser dans des champs sablonneux et les bords de rivière. C’est une plante herbacée rustique qui ne craint pas la sécheresse.

L’intérêt apicole du mélilot blanc

Le mélilot blanc doit son nom au fait qu’il produise un nectar dont les abeilles raffolent. Le nom « mélilotus » peut d’ailleurs être traduit en « lotus de miel ». C’est une excellente plante mellifère dont l’odeur suave, vanillée et douce attire irrémédiablement les abeilles.

En apiculture, le mélilot blanc est une sérieuse option à envisager. En effet, son rendement en miel est bien plus élevé, par rapport à d’autres plantes mellifères, puisqu’il est en moyenne de 450 kg/hectare.

Les vertus du mélilot blanc

Outre son rendement élevé en miel, il est aussi apprécié pour ses vertus médicinales. En effet, c’est un antiseptique, un antispasmodique et un diurétique. Il peut nous aider à calmer notre nervosité et à dormir.

On utilise également cette plante en cuisine, avec son parfum vanillé pour la préparation de plats sucrés. Les feuilles jeunes ont un goût aromatique et amer qui se marie bien avec une salade. Les graines et les fleurs peuvent quant à elles servir d’épices pour certains fromages.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.