Acheter une ruche

L’apiculture est un domaine qui s’ouvre à tout le monde, pourvu que l’on soit animé par la passion des abeilles, que l’on ait quelques connaissances de base et bien entendu des ruches. Ces quelques conseils vous seront peut-être utiles avant d’acheter votre première ruche.

Les choses à savoir avant d’acheter une ruche

Quelle que soit l’intensité de votre passion pour l’apiculture, vous devrez quand même vous mettre en tête que c’est une activité régie par certaines normes administratives. Par ailleurs, il faut absolument vous assurer que personne dans votre entourage n’est allergique au pollen ou aux piqûres d’abeilles. Il faut donc vous renseigner à la mairie à ce sujet.

Dernière recommandation, il faut vous dire que l’avis d’un apiculteur chevronné n’est jamais superflu. Il vous conseillera utilement sur le modèle de ruche à acheter, son coût, et les différents paramètres du métier.

L’apiculture n’est pas que source de profits

Il est évident que la décision de se lancer dans une entreprise, quelle qu’elle soit, est souvent corrélée à une motivation d’ordre pécuniaire, et c’est tout à fait normal. Le produit de 10 à 40 kilos de miel par saison et par ruche n’est pas chose à dédaigner. Il est bon que vous sachiez cependant que si c’est là votre seule motivation, vous risquez d’aller tout droit dans le mur.

En effet, c’est un métier qui demande beaucoup d’abnégation et une véritable passion pour les abeilles et la nature en général. Posez-vous donc la question avant d’acheter votre première ruche.

Où acheter la ruche et comment l’installer ?

Encore une fois, les conseils d’un apiculteur professionnel vous seront très utiles. A défaut, vous pouvez trouver de bonnes adresses dans la rubrique des petites annonces des journaux de la région. Mieux encore, vous pouvez consulter des magazines spécialisés dédiés à l’apiculture. Les professionnels s’accordent à dire qu’il faut procéder avec prudence au début. Ainsi, vous aurez intérêt à acheter 2 ou même 3 ruches, même si celles-ci sont d’occasion, pour ne pas risquer d’être pris au dépourvu si l’une de vos colonies venait à essaimer.

Pour ce qui est de l’installation, votre souci principal devrait être de faciliter la circulation des abeilles. Il est donc de votre intérêt de choisir un emplacement éloigné des arbres. En effet, les abeilles s’effraient facilement lorsque les branches tombent sur la ruche. Or quand elles ont peur, le premier réflexe des abeilles est de consommer beaucoup de miel pour se préparer à une éventuelle fuite. Ce qui évidemment va avoir une incidence fâcheuse sur leurs provisions d’hiver et impactera en même temps la récolte de miel.

L’emplacement idéal pour la ruche est à proximité d’une haie d’une hauteur suffisante pour la protéger contre les intempéries.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.