La ruche horizontale

Prenant exemple sur les ruches en paille placées dans les écorces d’arbres, la ruche horizontale à cadres est particulièrement prisée par l’éleveur bio.

Origines de la ruche horizontale

La ruche horizontale est née de l’imagination d’un apiculteur anglais du nom de Phil Chandler. Elle est communément appelée « ruche TBH », ce qui signifie « Trapezoïdal Bee Hive » ou ruche trapézoïdale qui se rapproche beaucoup de la ruche kényane. Elle est très populaire aux Etats-Unis et en Afrique. Elle s’inspire justement des ruches traditionnelles africaines qui n’ont nul besoin de cadres préfabriqués ou d’ajout de cire.

Caractéristiques de la ruche horizontale

La ruche horizontale reprend dans les grandes lignes le concept de la ruche kényane avec sa configuration caractéristique formant un V avec à la base des angles obtus de 120°. Elle est équipée de 26 barres et son volume est pratiquement analogue à celui d’une ruche verticale. Il n’existe pas de corps, de hausses ni de plafond. Les abeilles y construisent leurs propres rayons et ce sont les barrettes de ces rayons qui servent de plafond.

Le couvain est placé près de l’entrée et le miel au fond, permettant ainsi à la reine de circuler partout. L’alimentation de la colonie se fait au moyen d’un gobelet muni de paille. La récolte se fait par la collecte des rayons. Grâce à ce procédé, l’éleveur peut recréer le cycle naturel des abeilles qui vont systématiquement se mettre à renouveler les rayons.

Qualités de la ruche horizontale

Bâtir une ruche traditionnelle est à la portée de tout bricoleur averti. Sa manipulation est également des plus faciles. Sa simplicité d’utilisation la rend très populaire auprès des apiculteurs. En effet, elle leur permet de se dispenser de cadres et d’avoir à manier pendant toute la saison du matériel lourd.

Par ailleurs son architecture permet d’observer sans difficulté le développement de la colonie et les interventions de l’apiculteur se limitant au strict minimum ne perturbent en rien la sérénité des abeilles. Ceci a l’avantage de les rendre moins agressives et par conséquent moins sujettes aux problèmes de santé liés au stress.

Les inconvénients de la ruche horizontale

La conception même de la ruche horizontale ne lui permet pas de produire de grosses quantités de miel. En conséquence, ce type de ruche ne convient pas à ceux qui désirent investir dans un élevage industriel.

Voir les caractéristiques des autres ruches :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.