Les dangers de la propolis

Les dangers de la propolis

Pour les abeilles, la propolis est une substance permettant la protection de leur ruche contre les agressions extérieures. Pour nous les humains, il s’agit d’un produit naturel qui procure de nombreuses vertus. Néanmoins, ce n’est pas parce que c’est une substance naturelle qu’elle est forcément inoffensive. En effet, dans certains cas, la propolis peut présenter des risques pour la santé. Les dangers de la propolis méritent donc d’être considérés, et cet article vous en apprendra plus sur le sujet.

Rappel sur ce qu’est la propolis

La propolis est un enduit que les abeilles produisent à partir de la résine qu’elles récoltent sur les écorces d’arbre et sur les bourgeons. A la base, elle servait aux abeilles pour la construction de leur habitat. Mais on a découvert par la suite que la propolis était très riche en flavonoïdes et avait des vertus médicinales antiseptiques, antibactériennes et antioxydantes.

Traditionnellement, la propolis est utilisée pour le traitement des lésions cutanées et des affections ORL. Elle est donc efficace contre les affections buccales, respiratoires, les inflammations de l’intestin, les infections fongiques et virales, et les douleurs musculaires et articulaires.

Les contre-indications concernant la propolis

Bien que la propolis ait de nombreux bienfaits, il existe certains cas où son utilisation n’est pas recommandée. C’est notamment le cas pour les personnes souffrant d’allergies aux produits élaborés par les abeilles. La prise de propolis est également déconseillée aux personnes allergiques au pollen ou à la gelée royale, car elles risqueraient de développer des réactions indésirables.

Qu’il s’agisse d’une propolis mélangée ou pure, elle demeure un sensibilisant d’une très forte puissance. Cette substance contient en effet des allergènes typiques des fleurs et des plantes. C’est la raison pour laquelle une personne souffrant d’allergie connue au pollen et aux produits de la ruche doit éviter d’en consommer. Les personnes présentant des réactions indésirables lors de l’utilisation du baume de Pérou doivent également considérer les dangers de la propolis.

Les effets indésirables possibles et dangers de la propolis

La propolis offre un revers qui mérite d’être pris en considération. Plus la durée de la cure à base de propolis sera longue, plus le risque de développer une allergie sera élevé. En effet, il a été démontré à travers de nombreux tests cliniques qu’une prise prolongée entraine potentiellement l’apparition de réaction allergique et d’autres effets indésirables. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il n’est pas recommandé de prendre de la propolis pendant plus de 2 à 3 semaines consécutives.

La propolis peut avoir des effets secondaires forts désagréables, comme une irritation cutanée, des œdèmes, et parfois même des muqueuses. Tous ces effets sont de nature allergique. Certains de ces effets peuvent conduire à une insuffisance rénale, notamment chez les personnes présentant des antécédents ou chez les jeunes enfants. Il s’agit toutefois de cas très rares.

La posologie à suivre pour limiter les dangers de la propolis

Rappelons que la propolis agit sur notre taux de créatine. Voilà pourquoi il est fortement recommandé de ne pas en consommer sur le long terme. La première règle à suivre est donc de n’en prendre que sur des cycles courts. Evitez de suivre une cure qui dure plus de trois semaines.

La propolis est disponible sous diverses formes : teinture, spray, extrait alcoolisé, gélules etc. La posologie dépend donc en grande partie de la forme sous laquelle vous prendrez votre propolis. La concentration en propolis pure du complément alimentaire doit également être prise en compte.

Pour la propolis en teinture, la concentration est généralement titrée à 20 ou 30 %. Sa consommation doit ainsi se limiter à quelques gouttes dans un verre d’eau, à raison de trois fois par jour, pendant moins de 10 jours.

Pour la propolis sous forme d’extraits alcoolisés, il est conseillé de ne pas dépasser les 75 gouttes par jour, à raison de trois prises par jour. Quant au spray, 2 à 3 pulvérisations trois fois par jour devraient suffire.

En ce qui concerne la propolis en gélules, la posologie peut être d’une à trois doses, en fonction de vos besoins. Rappelons qu’une gélule de propolis se présente généralement sous forme d’unidose de 200 mg. En cas de crise aiguë, votre organisme aura besoin d’être saturé avec trois doses. Il ne faut toutefois pas dépasser une semaine de traitement. La prise de propolis peut être associée à des huiles essentielles comme l’huile essentielle de pamplemousse, ou l’huile essentielle de ravintsara.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.