Acheter une ruche d’occasion

Pour mieux économiser, vous envisagez d’acheter une ruche d’occasion. C’est une excellente, mais il ne faut pas se précipiter dans la prise de décision puisqu’il ne s’agit pas d’un quelconque objet. Afin d’éviter que ce projet ne vire au cauchemar, il faut faire le bon choix. Voici quelques conseils intéressants qui vous permettront de bien finaliser votre acte d’achat.

Attention aux raisons de la mise en vente

Peu importe l’entité à laquelle vous achetiez votre ruche d’occasion, il pourrait s’agir d’un particulier ou d’un professionnel, vous devez toujours vous poser quelques questions pertinentes. La première concerne les raisons qui le poussent à vendre sa ruche. Au cas où la vente est causée par une maladie de la colonie, ne vous lancez pas dans cette affaire, car même si vous effectuez une décontamination, certaines pathologies peuvent récidiver. Pour une ruche peuplée, exigez du vendeur un certificat sanitaire des services vétérinaires.

Il existe des ruches qui sont mises en vente en raison d’une baisse de rendement. Les pertes incessantes au cours des années poussent certains apiculteurs à vendre. Ils sont donc amenés à vendre les ruches les moins productives. Ainsi, assurez-vous bien du professionnalisme et de l’honnêteté du vendeur pour pouvoir savoir dans quoi vous vous engagez réellement en vous lançant sur ce projet d’acheter une ruche d’occasion. Afin d’éviter toute mauvaise surprise, le mieux c’est de faire affaire avec des apiculteurs désireux de poursuivre leurs activités et qui souhaitent préserver une bonne image.

Où acheter sa ruche d’occasion ?

Depuis quelque temps, les mises en vente de ruches d’occasion sont souvent aperçues sur Internet. Dans tous les cas, il est préférable d’opter pour les offres venant d’apiculteurs professionnels. Ainsi, ces derniers pourront vous donner les informations dont vous aurez besoin pour une bonne utilisation de la ruche. Lancez votre recherche sur les sites d’annonces liés à l’apiculture.

Pour le cas d’une ruche mise en vente par un particulier, il est conseillé d’aller sur place accompagnée d’un vrai professionnel de confiance. Ce dernier pourra donner son avis et trouvera certainement des détails que vous auriez probablement ratés, surtout sur la qualité de la ruche et son potentiel, et évidemment ses éventuels défauts. En faisant une inspection générale de la ruche, vous éviterez des parasites ou des résidus de microbes qui seront néfastes pour l’essaim que vous allez installer. Vous aurez ainsi l’occasion d’évaluer le coût final de l’achat. En plus du prix de la ruche, il faut également y inclure le coût des divers travaux que vous aurez à entreprendre pour sa remise en état.

Acheter une ruche déjà peuplée

Le fait d’acheter une ruche d’occasion déjà peuplée signifie que vous achetez l’habitat et les individus de la colonie. Par conséquent, la ruche doit être en bon état et fonctionnelle. Avant d’acheter, vérifiez si l’essaim d’abeilles est en bonne santé, si la ruche a été nettoyée ou non. De cette façon, vous économiserez le frais de déplacement puisque vous n’aurez pas à chercher séparément la ruche et les abeilles. Afin de rentabiliser rapidement votre investissement, il vaut mieux acheter la ruche d’occasion en hiver si elle est peuplée, car c’est le moment idéal pour la ponte de la reine.

En guise de précaution, assurez-vous que l’espèce qui peuple la ruche peut résister au climat de la région où vous allez mettre la ruche que vous avez achetée. Quoi qu’il en soit vous aurez toujours besoin de l’avis d’un véritable professionnel. Il pourra vous guider afin de faciliter le transport de la ruche ou vous montrer l’endroit parfait pour l’installation.

Quel type de ruche d’occasion faut-il acheter ?

Il y a deux types de ruches d’occasion : les ruches vendues en l’état qui sont proposées à l’acheteur sans garantie de qualité ni de propreté, et les ruches reconditionnées et désinfectées qui ont déjà été rénovées et nettoyées. La question qui se pose est alors une ruche reconditionnée ou en l’état ? Quel que soit votre choix, notez qu’une ruche achetée d’occasion nécessite toujours : une certaine retouche, et une décontamination. Dans la plupart des cas, l’apiculteur devra : passer un coup de peinture sur la ruche, et mettre d’autres éléments dont il a besoin et qui ne sont peut-être pas présents sur la ruche d’occasion achetée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *