La Bourdaine

La bourdaine (Frangula dodonei) nectarifère et mellifère

La bourdaine (Frangula dodonei) est un petit arbuste de la famille des Rhamnacées que l’on retrouve souvent dans les lisières de forêt et les sous-bois clairs. Elle n’est pas le genre de plante à avoir une fleur qui attire directement le regard. Elle demeure en effet plutôt discrète, mais cela ne l’empêche guère d’être très nectarifère et mellifère. C’est la raison pour laquelle les abeilles en raffolent.

Les caractéristiques de la bourdaine

La bourdaine se distingue des autres Rhamnacées par le fait que ses rameaux ne soient pas épineux. Ils sont plutôt très ramifiés, dressés, et une écorce grisâtre en externe et pourpre intense avec des taches blanches en interne les recouvre.

Elle a des feuilles pétiolées, caduques, de couleur verte et qui s’étendent en spirale le long de la tige. Le limbe a quant à lui une forme ovale et une couleur vert sombre avec une face intérieure plus claire et un haut plus vernissé.

Ses fleurs sont ce qui intéressent le plus les abeilles. Elles forment de petits faisceaux se composant de 3 à 10 fleurs d’environ 5 mm de diamètre. Elles ont des sépales soudés en un tube court, de couleur verdâtre en extérieur. Ce tube se prolonge par 5 lobes en forme de triangle, de couleur blanc-verdâtre avec les bords légèrement teintés de rose.

Par rapport aux sépales, les pétales sont alternes et ont des dimensions plus réduites. Ils sont repliés vers l’intérieur de la fleur, un peu échancrés et ont une couleur blanchâtre. La floraison de la bourdaine s’effectue du mois d’avril au mois de juillet, en fonction du climat régional. Cette floraison est visuellement très discrète. De ce fait, elle n’est pas très ornementale, et c’est pourquoi cette plante mellifère n’est que rarement introduite dans nos jardins.

Pour ce qui est du fruit de la bourdaine, celui-ci se présente sous forme d’une baie globuleuse sucrée et juteuse, mais qui est cependant toxique. Sa couleur passe du rouge au vert, et quand la baie devient mature, il vire au bleu-noir.

Les milieux où elle pousse

On trouve généralement la bourdaine sur tout le territoire européen, mais à des degrés différents. Elle pousse en abondance dans une large moitié ouest. Elle se fait plus rare dans les régions méditerranéennes et dans le sud. Par contre, elle serait quasi absente dans le département des Pyrénées-Orientales.

On la trouve communément dans les fourrés, les clairières, les sous-bois clairs, les lisières et dans les plaines jusqu’à une altitude d’environ 1000 mètres. C’est un arbuste plutôt tolérant, mais il a une préférence pour les sols acides et humides et les expositions relativement ensoleillées. Il arrive toutefois souvent de retrouver de la bourdaine poussant sur un sol calcaire sec.

L’intérêt de la bourdaine en apiculture

Les abeilles sont fortement attirées par la bourdaine, pour la simple raison que cette dernière est une plante mellifère produisant un nectar de qualité et en grande quantité. La floraison de cette plante est certes discrète, mais elle se fait en abondance, et cela permet aux abeilles de pouvoir profiter d’une très grande quantité de nectar. Ce nectar sucré à souhait est secrété au niveau de nectaires tapissant le fond de la dépression centrale de la fleur.

La miellée se fait régulièrement, et elle ne souffre pas des aléas climatiques. Grâce à cette régularité, elle produit souvent un miel monofloral de bourdaine. Ce miel est de couleur brun roussâtre plutôt sombre et sa cristallisation est très lente. En termes de saveur, le miel de bourdaine a un goût balsamique, aromatique, et n’est que très peu acide. C’est d’ailleurs la principale raison pour laquelle ce miel est fortement apprécié des amateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.