L’abeille jaune italienne (Apis Mellifera Ligustica)

L’abeille jaune italienne ou Apis Mellifera Ligustica, doit son nom à sa couleur et à l’Italie, son pays d’origine. Le jaune orangé est la couleur prédominante chez l’abeille italienne. En comparaison avec les autres races, l’Apis mellifera ligustica possède plusieurs qualités qui lui valent de détenir une place de choix dans le monde de l’apiculture.

Ses principales qualités

C’est tout d’abord une abeille douce qui ne pique que lorsqu’elle se sent en danger. Cette particularité est bienvenue chez les apiculteurs et bon nombre d’entre eux ne s’embarrassent plus de protection pour récolter son miel.

L’abeille jaune est particulièrement appréciée pour sa capacité de production de miel. Elle est de nature prolifique en matière de ponte et emmagasine le miel en abondance. De par ces propriétés, l’abeille jaune italienne se présente comme la mieux indiquée pour ceux qui misent sur la fabrication de paquets d’abeilles et de gelée royale.

Elle est entre autres pourvue d’un odorat plus développé que la moyenne et d’une langue de 6.50 millimètres. Il faut noter également qu’elle est capable d’une production phénoménale de propolis.

En dépit de son origine italienne, l’abeille jaune n’a eu aucun problème pour se développer dans des contrées limitrophes comme la France, mais aussi dans des régions lointaines comme le Chili ou la Nouvelle-Zélande. Une autre particularité qui lui vaut d’être particulièrement appréciée est sa résistance peu commune au varroa. A l’inverse de l’abeille noire, l’italienne résiste bien à cet acarien parasite qui impacte la qualité de la gelée royale et par voie de conséquence au couvain en général.

Quelques défauts

Malheureusement, l’abeille jaune ne manque pas de défauts. Sa première faiblesse est d’être très fragile. Elle ne peut pas supporter les hivers rigoureux. Son second défaut est la gourmandise : après la grande miellée, la population de la colonie des abeilles italiennes est en surnombre.

Du coup, ses réserves ne sont pas suffisantes pour nourrir tout le monde. De plus comme elle est de nature très gourmande, elle a tendance à se nourrir plus que de raison en prévision de l’hiver. Il faut donc lui fournir un appoint important en nourriture, pour éviter de la voir dilapider ses réserves.

Lire aussi :