Les abeilles sauvages

Abeilles sauvages ? Abeilles solitaires ? Jusqu’à récemment, beaucoup ignoraient l’existence de ce type d’abeilles. Cela est probablement dû au fait qu’elles ne font pas de miel. Petit zoom sur ces petites bestioles.

Depuis l’effondrement des ruches que l’on a constaté un peu partout à travers le monde, toutes les pistes sont étudiées pour que notre écosystème ne s’effondre pas, vu que l’on pensait que c’étaient les abeilles domestiques qui avaient le premier rôle dans la pollinisation. Les chercheurs se sont vite rendu compte que d’autres insectes étaient tout aussi importants, voire même plus efficaces, comme les abeilles sauvages ou solitaires.

Vivent-elles vraiment toutes seules ?

La plupart du temps, oui. Il est important de le préciser parce qu’il peut arriver que les abeilles construisent leurs nids côte à côte. Mais cela ne signifie pas qu’elles s’organisent ensemble pour autant. Elles ne vivent pas et ne font pas leurs vies autour d’une reine. Contrairement aux abeilles mellifères, elles ne vivent pas en groupe et ne restent même pas en contact avec leur progéniture.

Elles se contentent de pondre des œufs et de laisser suffisamment de réserve de nourriture aux larves dans les couvains jusqu’à ce qu’elles puissent sortir à leur tour. Le plus souvent d’ailleurs, les abeilles sauvages meurent avant que les œufs n’éclosent.

Leurs nids ressemblent à quoi ?

Cela dépend du type d’abeille :

– Il y a les nids construits sous terre. Ils sont réalisés par les abeilles maçonnes. Elles peuvent creuser le sol jusqu’à 30 cm de profondeur pour y pondre des œufs. En coupe, leurs nids ressemblent à des racines d’arachides.

– Il y a les nids dans les troncs. C’est la technique des abeilles charpentières. Elles déposent les œufs dans des troncs d’arbres creux.

– Il y a les nids dans les feuilles. C’est la particularité des abeilles tapissières. Elles utilisent des plantes pour fabriquer les cocons. Plus la feuille est résistante, comme celle d’un rosier, et mieux c’est. Mais, il y en a qui utilise des pétales de fleur à la place.

– Il y a les nids dans les plantes fibreuses. C’est la capacité des abeilles cotonnières. Elles mettent leurs nids dans les tiges des plantes fibreuses et utilisent les fibres pour fabriquer les cocons qui vont abriter les larves.

Remarque : Si vous voulez élever des abeilles surtout pour la pollinisation, adoptez des abeilles sauvages ou solitaires. Leurs zones de recherches ne vont que sur une centaine de mètres autour de leurs nids. C’est idéal pour un petit jardin.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.