Le miel de bruyère

De couleur brun-rouge, ambrée ou tons rubis, le miel de bruyère est issu des nectars des fleurs de bruyères qui poussent dans les landes. Ces plantes apprécient beaucoup le sol siliceux, ce qui rend sa teneur en oligoéléments très intéressante. C’est un miel bien racé et délicieusement fruité, qui se démarque parmi les différents types de miels.

Sur le marché, on commercialise principalement le miel de bruyère issu de la bruyère blanche, de la bruyère callune et de la bruyère erica. Contrairement aux deux autres qui se cristallisent très lentement, celui de bruyère blanche se cristallise tellement vite que si la récolte ne se fait pas rapidement, il peut se cristalliser dans les alvéoles. Par contre, le miel de bruyère callune présente un risque de fermentation élevé s’il n’est pas conservé au frais.

Vertus et bienfaits du miel de bruyère

Le miel de bruyère a d’innombrables vertus, mais on l’utilise surtout pour traiter les affections rénales, des voies urinaires, vésicales et urétrales.

Les sportifs et les personnes qui font de gros efforts physiques en consomment afin de lutter contre la fatigue. Il permet aux convalescents de récupérer facilement et de nettoyer leur organisme des toxines avec son pouvoir dépuratif.

Il est idéal pour les personnes souffrant d’anémie en favorisant la circulation sanguine. Il est conseillé pour lutter contre les constipations grâce à ses vertus diurétiques. On peut aussi en prendre à titre préventif. Les personnes souffrant de rhumatisme ou de douleur articulaires peuvent aussi en faire un cataplasme sur l’engelure.

Voir les spécificités des autres miels :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *