De couleur ambrée tirant vers le noir, le miel de sapin provient du miellat. C’est un produit issu de la déjection d’autres insectes comme les cochenilles ou les pucerons. Ces insectes vivent entre les écorces du sapin et se nourrissent essentiellement de sa sève.

Les miels de sapin les plus réputés de France viennent de la région des Vosges. Les enfants l’apprécient beaucoup puisqu’il est très peu acide. Le miel de sapin a un taux de fructose assez élevé, il se cristallise très lentement. Le goût du sapin et de la résine sont assez présents et il est possible de relever un arrière-goût de noisette. Il s’agit d’un miel assez rare et il n’y a pas de saison précise pour la récolte puisque la floraison des sapins est très instable.

Comment se fait le miel de sapin ? 

Comme nous l’avons brièvement évoqué dans l’introduction, le miel de sapin ne provient pas du nectar de fleurs, mais du miellat. Plus précisément, les abeilles récoltent le miellat présent sur les arbres dits résineux, comme par exemple les sapins (blancs ou pectinés) ou encore les épicéas. 

Ce miellat est déposé par les insectes suceurs, notamment les pucerons et les cochenilles. Après avoir consommé la sève élaborée des aiguilles de ces arbres, ces insectes suceurs sécrètent le miellat via leur tube anal. Ce miellat se compose des produits de la digestion (ni assimilés ni transformés) et des sécrétions digestives. 

Le miellat est une expulsion liquide, plutôt épaisse et visqueuse. Une fois rejeté, ce miellat prend la forme de petites gouttelettes sucrées (chaque gouttelette contient entre 90 et 95% de sucres) posées sur les végétaux. Les abeilles n’ont alors plus qu’à glaner ces gouttelettes de miellat pour produire le miel dit « de sapin ». 

Quelles sont les caractéristiques du miel de sapin ? 

Il existe de nombreux types de miels (tournesol, acacia, lavande, thym…) et chacun a ses propres caractéristiques. Voici les caractéristiques principales du miel de sapin : 

  • Aspect : le miel de sapin a un aspect sirupeux. 
  • Couleur : ce miel est généralement foncé, de couleur noire. Il peut parfois avoir des teintes irisées vertes ou boisées. Cela dépend de la région de production (il tend vers le noir dans le Massif Central, et possède des irisations vertes en Alsace et dans les Vosges).
  • Arôme : selon la région de production, il peut avoir des arômes différents : boisé ou résineux. Il est généralement prononcé et peut parfois contenir une pointe mentholée.
  • Goût : le miel de sapin a un goût balsamique, malté, plutôt doux et sans amertume. Selon le lieu de production il peut avoir un goût de noisette ou de pain grillé. 
  • Odeur : l’odeur du miel de sapin est plutôt marquée et très aromatique, mais elle est très agréable. 
  • Cristallisation : sa composition plutôt particulière (que nous allons voir dans la suite de cet article) rend sa cristallisation très lente (elle peut durer jusqu’à 1 an à l’état liquide).
  • Conservation : contrairement à certains miels, le miel de sapin possède une excellente conservation. 
  • Pouvoir sucrant : même si son pouvoir sucrant est moins élevé que d’autres miels, il est très apprécié (notamment par les enfants) car il est peu acide. 

Le miel de sapin fait partie des miels rares, c’est d’ailleurs en partie pour cela que depuis 1999 il bénéficie de l’AOP (Appellation d’Origine Protégée).

Quelle est la composition de ce produit ? 

La composition unique de ce miel en fait un produit d’exception. C’est d’ailleurs en partie pour cela qu’il est si prisé des amateurs de miels. Voici la composition du miel de sapin : 

  • Eau : 15 à 16 %.
  • Fructose : de 36 à 38 %.
  • Glucose : 27 %.
  • Saccharose : 3 %.
  • Dextrose : 9 %. Le dextrose s’apparente au fructose et au glucose. Il favorise une réhydratation rapide et facilite le transport des acides aminés dans l’organisme.
  • Mélézitose : 5 %. 
  • Acides aminés et minéraux : 7 %.

Le miel comprend donc de nombreux oligo-éléments. Il contient notamment du souffre, du potassium, du phosphore, du calcium, du zinc, du magnésium, du fer, du cuivre et du bore. Sa composition fait qu’il possède de nombreuses vertus pour la santé, comme nous allons le voir dans le paragraphe suivant

Vertus et bienfaits du miel de sapin

Comme nous l’avons évoqué, le miel de sapin a une très forte teneur en oligoéléments surtout en potassium et en calcium. Il est donc conseillé d’en donner aux enfants en pleine croissance.

On utilise le plus souvent ce miel pour soigner les maladies en rapport avec les voies aériennes supérieures. Les personnes souffrant d’asthme ne devraient pas s’en priver. Il convient aussi d’en prendre en cas de grippe ou de rhume.

Le miel de sapin, parmi les différents miels connus, est aussi un excellent diurétique. Il est bon d’en prendre en cas de constipation ou pour la prévenir. Il est aussi conseillé aux personnes souffrant d’anémie. On peut aussi s’en servir comme antiseptique et l’appliquer sur les plaies.

Où est produit le miel de sapin ? 

Comme nous l’avons mentionné précédemment, le miel de sapin est principalement produit en montagne, principalement dans les Vosges et dans le Jura. Cependant, il peut aussi être produit en Alsace, dans les Pyrénées et en Auvergne. Cela s’explique par le fait que les résineux sont très présents dans ces régions de France. 

À savoir que la récolte dépend bien évidemment de la production de miellat. Or, celle-ci est assez irrégulière, la production de miel de sapin a donc tendance à être irrégulière. Elle peut être très abondante une année, et presque inexistante l’année suivante. 

En générale, la récolte a lieu au mois de juillet et ne dure que quelques jours, notamment dans les Vosges et le Jura. Mais si les insectes suceurs ont bien fait leur travail, cette récolte peut perdurer jusqu’en automne.

La miellée des sapins peut se produire plus tôt dans l’année (en juin par exemple). Dans ce cas, le miellat se retrouve mélangé avec des fleurs de montagne ou de forêt. On parle alors de « miel de montagne » ou de « miel de forêt ».

La spécificité des régions de France où il est produit explique la différence entre les différents produits connus sous le nom « miel de sapin ». C’est pourquoi la saveur et les arômes diffèrent d’un pot à un autre selon le lieu d’origine de la récolte et de la production.

Pourquoi le miel de sapin est plus cher ?

Si vous avez arpenté les rayons de miels d’une épicerie ou d’un magasin, vous avez sûrement constaté une disparité de prix. Notamment en ce qui concerne le miel de sapin qui fait partie des miels dont le prix est le plus élevé.

Plusieurs raisons expliquent le prix élevé de ce produit. Tout d’abord, comme nous l’avons expliqué, il n’est produit que dans certaines régions de France. Et il dépend du miellat donc la production est très différente d’une année à l’autre. Cette rareté impacte le prix.

Il s’agit donc d’un produit précieux, car rare. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il bénéficie de l’AOP des Vosges depuis 1999. Or, un produit AOP a généralement un prix plus élevé car cette appellation (au demeurant très difficile à obtenir) garantit un produit de qualité. 

Pour toutes ces raisons, les miels de sapins ont un prix plus élevés que les autres variétés de miels. 

Le miel de sapin, un goût exceptionnel

Le fait que sa production soit différente des autres miels (les abeilles ne collectent pas le pollen ou le nectar des fleurs, mais le miellat des résineux) lui donne un goût exceptionnel. De plus, son goût varie selon la région de France où il a été produit. 

Sa composition unique en fait un miel très apprécié, mais aussi très rare comme nous l’avons vu. Pour bénéficier de ces propriétés bénéfiques pour la santé, il faut choisir un miel de sapin monofloral (c’est-à-dire qu’il ne contient pas plusieurs sortes de fleurs) pur et non pasteurisé.

Si le prix peut sembler élevé, le miel de sapin s’intègre facilement en cuisine. En effet, son pouvoir sucrant faible le rend idéal dans de nombreuses recettes. Privilégier d’acheter votre miel directement auprès de l’apiculteur si vous en avez la possibilité ou dans une boutique spécialisé dans les produits d’apiculture. Ainsi, vous êtes assuré de son origine et de sa qualité. 

Voir les spécificités des autres miels :