Biologie des abeilles

Les abeilles sont des insectes butineurs qui jouent un rôle important dans l’équilibre de l’écosystème. Elles sont actuellement en voie de disparition, une étude a montré qu’il existe plus de 20 000 espèces dans le monde. Ces espèces sont diversifiées, d’où l’intérêt de connaitre leur biologie. Découvrez alors dans cet article tout ce qu’il y a à savoir sur la biologie des abeilles.

Les étapes de développement d’une abeille

D’abord, la reine pond un œuf sur chaque alvéole. Cela assure la survie de la colonie, les ouvrières fixent le nombre d’alvéoles adéquats. À l’intérieur des alvéoles, il y en a des œufs fécondés qui seront des ouvrières et des œufs non fécondés qui se changeront en faux-bourdons. Après 3 jours, l’œuf éclot et il produit une larve. Au début, les ouvrières donnent de la gelée royale aux larves, et après du miel ainsi que du pollen.

Au bout de 5 jours, la larve se tisse en coton après que les ouvrières aient recouvert l’alvéole avec de l’opercule. Ainsi, le petit organisme qui se cache sous l’opercule prend progressivement la forme d’une abeille adulte. Une fois que l’abeille a 14 jours, elle sort de l’alvéole tout en grignotant l’opercule.

La vie dans la ruche

Dans la ruche, les abeilles habitent en colonie, avec une excellente organisation et une cohésion sociale qui est assurée par les phéromones. Dans cette communauté, il y a une reine, son rôle est de pondre. Elle est entourée de plus de 50 000 ouvrières qui sont vraiment actives contrairement aux faux-bourdons.

Les faux-bourdons

Les faux-bourdons sont aussi appelés abeilles mâles. Ils n’ont qu’une seule mission, celle de s’accoupler avec la reine. Ils ont une espérance de vie de huit semaines. Ce sont les ouvrières qui assurent leurs besoins, mais en automne elles les expulsent puisqu’ils deviennent une charge en plus.

La reine

C’est la seule femelle fertile et elle a pour rôle de pondre des œufs pour fournir une descendance. Grâce aux phéromones qu’elle produit, elle assure la cohésion de la colonie et veille à ce que celle-ci ait un bon comportement. En effet, au printemps, elle pond 2000 œufs par jour. Presque durant toute son existence elle reste dans la chambre à couvain.

Elle se nourrit de la gelée distribuée par les ouvrières. Toutefois, si la reine des abeilles a faim, elle peut effectuer une extraction de miel dans la ruche afin de se nourrir. Quand les ouvrières décident de remplacer la reine, elles nourrissent abondamment une larve de gelée royale qui deviendra ensuite une abeille.

Les ouvrières

Elles sont également des femelles, mais contrairement à la reine, elles n’ont pas la capacité de se reproduire. Leur rôle est d’entretenir la ruche, de nourrir la reine, les faux-bourdons et les larves, de récolter le pollen et le nectar et de fabriquer la cire. L’abeille ouvrière assure ainsi la pollinisation. Durant la belle saison, les ouvrières travaillent durement c’est pourquoi sa durée de vie n’est que six semaines environ.

Les ouvrières assurent la fabrication du miel qui est une substance importante pour les abeilles ainsi que les humains. Après avoir butiné des plantes mellifères, les ouvrières retournent à la ruche. Elles mélangent le nectar et le miellat par leur salive et malaxent le tout ensuite. Ce mélange se transmet d’abeille en abeille, il s’enrichit, se transforme, avec plus de concentration pour aboutir à un miel. Vous pouvez ainsi avoir du miel de manuka, du miel de sarrasin et tant d’autres miels savoureux.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *