La vie dans la ruche

En plein développement, l’apiculture est très prisée, seulement, il faut avoir une connaissance pointue de la biologie des abeilles ainsi que de la vie dans la ruche. Les abeilles vivent en parfaite harmonie, suivant une certaine organisation que chaque individu doit respecter. La colonie peut compter jusqu’à 80 000 abeilles, et ces abeilles arrivent à vivre dans l’harmonie. Comment s’organisent-elles ?

La vie dans la ruche, sa population

Parmi ces quelque 50 000 abeilles en moyenne qui vivent ensemble dans la ruche, il n’existe qu’une seule reine. C’est la seule femelle féconde qui aura le rôle de pondre des œufs. La reine reste dans le couvain pour la grande partie de sa vie. Les faux-bourdons sont des abeilles « mâles » qui se chargent de la reproduction en s’accouplant avec la reine.

Les ouvrières sont des abeilles « femelles » qui n’ont pas le droit de se reproduire. Ce sont les gardiennes de la ruche en veillant à ce que chacun remplisse sa mission. Elles sont sur tout le front pour la bonne marche de la vie des abeilles dans la ruche. Elles peuvent devenir « butineuses » pour chercher des provisions en pollen et en nectar.

L’organisation sociale de la ruche

La vie dans la ruche suit une certaine structure et chacun a sa mission, précise et exclusive. Les faux-bourdons, dont quelques centaines composent  la colonie, sont de grands « fainéants ». Les ouvrières sont responsables de plusieurs tâches et 7 missions leur sont attribuées. En effet, les ouvrières s’occupent du nettoyage des cellules de la ruche dès leur plus jeune âge. Elles s’occupent également du couvain, ce sont les nourrices de larves et des nymphes.

Les ouvrières sont de vrais architectes, car ce sont elles qui construisent les rayons de la ruche. C’est opération délicate qui doit être synchronisée  la chaîne. Les ouvrières peuvent également servir de ventileuses et régulent ainsi la température au sein de la ruche en battant les ailes. Des gardiennes, parmi les ouvrières, sécurisent la ruche des intrus, et reconnaît une abeille qui ne fait pas partie de la colonie par la phéromone. Quelques-unes des ouvrières prennent le rôle de butineuses, celles qui sont responsables de l’approvisionnement en pollen, en nectar et en eau.

A chaque âge son rôle dans la ruche

La vie dans la ruche suit une certaine cadence, et les rôles sont distribués selon l’âge de l’abeille. Ainsi, quand la reine pond des œufs, il suffit seulement de 3 trois pour qu’ils éclosent. Les larves qui en sont sorties seraient nourries par les ouvrières, quelques-unes seulement sont destinées à devenir des futures reines. Le stade larvaire ne dure que 6 jours environ, les larves deviennent alors des nymphes. Entre 7 et 15 jours sont suffisant pour que les nymphes deviennent des abeilles. C’est alors que les abeilles prennent leur rôle chacune. Les ouvrières survivront entre 30 et 45 jours au printemps comme en été et leur espérance de vie pourrait atteindre plusieurs mois en automne. C’est à partir de 5 jours jusqu’aux 15 jours que l’abeille servent de nourrices, tandis que celles qui ont entre 10 à 15 jours s’occupent du nettoyage. Les architectes qui façonnent les rayons sont âgées de 5 à 20 jours. Les plus âgées, celles qui ont 18 jours environ, servent de ventileuses et les gardiennes ont entre 12 et 25 jours. Les butineuses entament leur mission à partir de l’âge de 21 jours.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *