Les miellées

Les miellées

L’apiculture connaît actuellement un certain succès, et les miellées constituent une notion que les professionnels de cette branche de l’agriculture doivent savoir, voire maîtriser. Cette notion définit le calendrier miellée, un autre concept de l’apiculture. Il est donc essentiel de la comprendre, même si cette notion est assez complexe et qu’elle requiert une certaine expérience afin de mieux l’assimiler.

Miellée : définition 

La miellée est, dans sa définition la plus simple, le nectar que les abeilles rapportent. Mais pour les apiculteurs, elle coïncide à la montée des activités des abeilles pendant laquelle la production de miel est à son apogée. Comment reconnaître une miellée ? Telle est la question que les apprentis apiculteurs se posent souvent. C’est un phénomène qui se déroule essentiellement pendant le printemps et en été.

C’est alors les bonnes saisons auxquelles la miellée connaît un certain « pic », et dans la production en nectar, et avec le dynamisme des abeilles pour remplir leur rôle. Évidemment, l’apiculteur ne va pas guetter toutes les plantes pour vérifier l’exsudation des bourgeons et des feuilles. Mais avec un calendrier miellée, la notion deviendra une habitude.

À quel moment attendre une miellée ? 

Si le premier trimestre de l’année exige une attention particulière de l’apiculteur sur sa colonie, à savoir la reprise des pontes et le développement des abeilles, la miellée se passe essentiellement pendant le mois d’avril et le mois de mai. Ces deux mois de printemps et définissent le calendrier miellée. En effet, c’est en avril que les colonies connaissent un développement plus rapide, qui se manifeste par un remplissage des cadres à trois quart de sa surface, et au nombre des cadres passant de 4 cadres à 7 cadres.

Le mois de mai se traduit par le prolongement des activités des abeilles, déjà si importantes pendant le mois d’avril. Il est important à savoir que pour que l’abeille se nourrisse convenablement, il lui faut au mieux 4 variétés de pollen. Le miel est ainsi récolté au mois de mai quand les abeilles ont connu l’évolution au mois d’avril.

Les bons réflexes au moment des miellées

Les miellées sont rattachées à l’apiculture de précision. Si la notion de miellée est assez assimilée, on se demande combien de miellées par an pourrait-on avoir. Au printemps comme en été, il est possible d’avoir plusieurs miellées. Après l’hiver, quand le printemps s’annonce, la colonie d’abeilles est devenue plus importante. Il est alors conseillé d’adopter les bons gestes pour assurer de bonnes récoltes.

Au moment de la miellée, il est temps de préparer les ruches pour que la production et la récolte se fassent dans les règles de l’art. Quelques manœuvres doivent être faites. Il s’agit de l’installation des hausses après avoir vérifié l’état des cadres de la hausse. Il faut également procéder au retrait des cadres, qui doit se faire seulement quand ils seront operculés. La désoperculation des cadres consiste à dégager la cire qui obstrue les alvéoles et les rayons. Ce n’est qu’une fois que ces opérations soient exécutées que le miel puisse être extrait, et filtré pour être consommé ou soumis au conditionnement pour la commercialisation.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *